Éradiquer la prostitution ne relève-t-elle pas de l'utopie?
Les moralistes, en se fondant sur le sacré, la foi, lidéologie ou la tradition, prônent, avec plus ou moins de rigueur, lapplication de ce quils considèrent comme étant le Bien.Évitons de considérer la prostitution comme le plus vieux métier du monde.Il en est dautres.Aujourdhui : La France en 1960 a signé la Convention internationale pour la Répression de la traite des êtres humains et lexploitation de la prostitution dautrui.On dit quau IVème siècle, Augustin, évêque dHippone considérait la prostitution comme naturelle et plus tard Thomas dAquin la jugea nécessaire, «comme les toilettes dans une maison» » Des textes qui peuvent en contredire dautres et sont de toute manière, difficilement vérifiables.Par exemple, en occident selon une règle morale commune, la femme est dite légale de lhomme.Dans son discours, Marthe Richard ne s'en prend pas tant aux prostituées qu'à la société, responsable selon elle, de la «débauche organisée et patentée» et à la mafia, qui bénéficie de la prostitution réglementée.C'est leur choix et surtout leur droit.Dans le respect toutefois des lois escort 3 person dome tent et de lautorité laïque : «Rendez à César (le gouvernement) ce qui appartient à César et à Dieu ce qui appartient à Dieu».Baillière éditeur, 1836, 2 volumes, 624 et 580 pages (2) Charles Luizet ancien Saint Cyrien, officier, résistant, compagnon de la libération a tranché dans le vif pour éviter des désordres. Prostitution: Fantasmes et réalités, par Françoise Gil, aux éditions ESF (2012).De lactivité sexuelle, elle offrit les perspectives et les spécialités les plus variées, ouvrant un champ infini de découvertes aux amateurs.
Morale et prostitution : «La morale est la science des lois naturelles disait Diderot.




En 1811 on mit en place un contrôle de salubrité de ces maisons qui imposait une chambre et des toilettes individuelles.Amants ou prétendants suivant les codes de lamour courtois.Même le racolage passif est interdit (Loi Sarkozy).Les médecins de lépoque leur attribuaient un vagin trop élargi et encrassé, voire surchauffé, qui ne pouvait retenir la semence.Souvent elle arbore un numéro plus grand que les autres et parfois une lanterne rouge allumée dès la nuit tombée.Jean Lebrun, producteur (trice ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires).
Par soucis dhygiène, la chasse aux prostituées clandestines, et occasionnelles, se doubla alors dune chasse aux pervers et aux déviants (homosexuels) dès juillet 1940.

Elle devint alors une riche bourgeoise et apprend à piloter les avions.
Et au xivème siècle en tirèrent un impôt qui enrichit villes et communautés religieuses.


[L_RANDNUM-10-999]